Entry-header image

Mirepoix

Mirepoix est situé dans une vallée entre Carcassonne et Pamiers.

Mirepoix a été capturé en 1209 par Simon V de Montfort et donné à l’un de ses lieutenants, Guy de Lévis. La ville, à l’origine sur la rive droite de la Hers-Vif, a été détruit par une violente inondation en 1289. Il a été reconstruit par Jean de Lévisin 1290, sur une terrasse naturelle surélevée de l’autre côté de la rivière. La mise en page du centre-ville n’a pas changé depuis le 13ème siècle.

Le Cathédrale Saint-Maurice de Mirepoix, ancien catholique cathédrale et monument national de France, était le siège d’un évêché jusqu’à 1801.

CAMÉRA NUMÉRIQUE OLYMPUS

Au cœur de Mirepoix se trouve l’un des plus beaux marchés d’arcade s’enlisés carrés – Les Couverts- en France. La place est bordée de maisons datant de du XIIIe au XVe siècle.

La Maison médiévale des Consuls (maison du conseil) a des chevrons sculptés avec des dizaines d’images d’animaux et de monstres, et des caricatures de professions et groupes sociaux.

La cathédrale De Saint-Maurice possède la deuxième arche gothique la plus large d’Europe (après Gérone en Catalogne, Espagne). La première pierre a été posée par Jean de Lévis le 6 mai 1298. La construction s’est poursuivie, avec des interruptions, au cours de la six siècles suivants. La cathédrale a été restaurée en 1858 et 1859 par Prosper Mérimée et Eugène Viollet-le-Duc.

Le pont de Mirepoix est long de 206 mètres et a sept arches. C’est l’œuvre de l’architecte Jean-Rodolphe Perronet (1708-1794), dont les œuvres les plus connues sont le Pont de la Concorde à Paris (1787-1791) et le pont de Nantes. Travailler sur son la construction a commencé en 1776. Près du pont et plus près de la ville un beaucoup un pont plus petit passe au-dessus d’un canal; près de ce pont de couche est le ‘chêne vert’, un chêne antique d’environ 800 ans.

La première mention de l’ancien Château de Terride date de 960. Il a été capturé (avec Mirepoix dans son ensemble) par Simon de Montfort le 22 En septembre 1209. Le château a pris le nom de «Terride» au 16ème siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *